2015
installation interactive, silicone, métaux à mémoire de forme, électronique,
350 x 350 cm
Interactive installation, silicone, shape-memory alloys, electronic
70,8 x 59,05 inch
artwork in production.

Cette installation propose la mise en œuvre de formes géométriques mobiles et communicantes. Des formes triangulaires positionnées de manière régulière sur toute la surface d’un mur forment une modulation graphique qui réagit à la présence du public. Pas un brin d’air et pourtant… la pointe de chaque triangle se lève donnant ainsi la sensation de se trouver face à une surface organique, un épiderme sensible à la présence, tantôt excité, frissonnant, tantôt relâché, comme endormi… Cette matière-peau serait donc capable d’émotions. Après une première appréciation, le public imagine le processus en place. Cette surface décrypte son environnement, elle le traduit en termes quantifiables et réagit en fonction. Toutefois le mécanisme est plus fin et bien moins automatique qu’il n’y paraît. Restreint au périmètre de son cadre et de ses angles, cette entité donne l’impression de gèrer son espace comme elle le peut.Cette réponse électrodermale aux stimulis de nos mouvements ressemble à l’indice d’une certaine vigilance, contrôlée ou impulsive. Notre présence est à la fois le déclencheur et le sondeur d’un état affectif artificiel.

 

 

This installation puts forward the implementation of movable and communicant geometric shapes. Triangular shapes placed regularly over the entire wall forming a graphic variation that reacts to the public presence. Not a tab of air and yet… the point of every triangular raises leaving us the sensation of fronting an organic surface, an epidermis sensitive to presence, as neurotic, shivering, then loose and asleep… This skin-matter, could actually be capable of emotions. After a first appreciation, the public imagines the process in place. This surface figure’s out its environment, it translates it in quantifiable terms and then reacts to it. Nevertheless the mechanics is finer and a lot less automatic it would seem. Restrained by the perimeter of its frame and its angles, this entity gives the impression it’s handling its space as it can. This electric skin conductance responses to our stimulated movements seems to be the clue of what could be watchfulness, controlled or impulsive. Our presence is as much the trigger than the sounder of an artificial emotional state.

WORKS